Bottas remporte le GP de Turquie de F1, Verstappen reprend la tête du championnat

Valtteri Bottas a confortablement décroché la victoire lors du Grand Prix de Turquie de Formule 1 devant Max Verstappen et Sergio Perez

Valtteri Bottas a remporté la victoire lors du Grand Prix de Turquie. Le pilote finlandais s’est frayé un chemin sur l’asphalte mouillé d’Istanbul Park pour prendre le drapeau à damier en première place. Derrière lui, Max Verstappen et Sergio Pérez complètent le podium.

Quelques minutes avant la course, l’asphalte était trempé et le brouillard couvrait Istanbul Park. La pluie s’était arrêtée quelques heures auparavant, mais les conditions climatiques froides ont maintenu l’eau sur la piste, une situation idéale pour les pneus intermédiaires. Les lumières s’éteignent et tous les pilotes se dirigent vers le premier virage. C’est alors que survient le premier incident entre Gasly et Alonso. Le Français a manqué d’espace et a touché le pilote Alpine. L’Espagnol a fait un tête-à-queue et les commissaires ont pris des notes. Quelques minutes plus tard, le pilote d’AlphaTauri a été pénalisé de cinq secondes. Tout comme Alonso, dans un incident similaire avec Schumacher peu après.

Sainz et Hamilton ont tous deux effectué des remontées. Le Britannique a pris le dessus sur Tsunoda et Stroll dans des zones impossibles. L’Espagnol, quant à lui, s’est accroché à l’aspiration sur la ligne droite arrière pour se débarrasser de ses rivaux tour après tour.

Bottas menait la course avec une relative facilité avec Verstappen à plus de deux secondes. Les arrêts aux stands approchent et le Néerlandais commence à hausser son rythme. Le pilote Red Bull avait les temps en violet. Bottas a essayé de répliquer. Derrière, Hamilton était coincé en cinquième position. Son pneu avant droit perdait en performance.

Ricciardo, qui avait décroché derrière Russell, a été le premier à s’arrêter. Il a mis un nouveau train d’intermédiaires. La piste n’était pas sèche, mais il n’y avait pas assez d’eau pour refroidir les pneus. Le reste de l’équipe a observé les progrès de l’Australien. Ses temps au tour étaient légèrement meilleurs, mais pas assez pour que le reste de la grille s’arrête.

L’action s’est centrée sur une belle bataille entre Hamilton et Perez. L’Anglais s’est glissé derrière la Red Bull pour la croiser sur la ligne droite. Les deux voitures étaient parallèles. Le Mexicain ne donne aucun répit, ils sont au coude à coude sur la dernière ligne droite et la Red Bull tient la tête. Un combat spectaculaire.

Verstappen s’est arrêté au 37ème tour. La plupart des pilotes ont copié la décision d’utiliser des intermédiaires, à l’exception de Vettel, qui est passé aux mediums. L’expérience ne s’est pas bien passée. L’Allemand a dû rentrer pour les intermédiaires. Leclerc et Hamilton sont restés en piste avec leur premier train de pneus. Sainz a chuté à la neuvième place après un mauvais arrêt.

Hamilton a essayé d’aller jusqu’au bout avec les mêmes pneus malgré leur mauvais état. Il était troisième quand il s’est arrêté et a chuté à la cinquième place avec l’arrêt au stand. Mercedes pensait au championnat et a minimisé les dégâts avec ce résultat.

Hamilton n’était pas content. Il pensait qu’il aurait pu obtenir davantage en Turquie. La stratégie de son équipe n’était pas ce qu’il recherchait mais c’était le moyen de limiter la casse. Le Néerlandais est de retour en tête du championnat du monde. Il n’était pas de taille face à Bottas, qui a remporté une victoire tranquille aujourd’hui malgré les conditions de piste délicates.

Pérez finit troisième après un bel effort d’équipe pour contenir Hamilton. Quatrième, Leclerc et Sainz, huitième et élu « pilote du jour ».

Grand Prix de Turquie : Résultats de la course

PNATPILIMGEQP
1Bottas
2Verstappen
3Perez
4Leclerc
5Hamilton
6Gasly
7Norris
8Sainz
9Stroll
10Ocon
11Ricciardo
12Giovinazzi
13Raikkonen
14Tsunoda
15Russell
16Alonso
17Latifi
18Vettel
19Schumacher
20Mazepin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *