Leclerc dit qu’il avait le rythme pour se battre pour la victoire en Hongrie

Charles Leclerc pense qu’il aurait été en course pour la victoire dimanche au Grand Prix de Hongrie s’il n’avait pas abandonné dans le premier tour

Le pilote monégasque a été percuté par Lance Stroll au premier tour de la course et a été immédiatement éliminé de la course. Le pilote Alpine Esteban Ocon a finalement remporté la victoire, les traditionnels favoris Mercedes et Red Bull ayant été écartés de la course dès le début.

Avec les équipes en course pour le championnat hors de l’équation, Leclerc pense qu’il avait le rythme pour se battre en tête. « Évidemment, en regardant les autres voitures à l’avant, je sens que oui, je pense que le rythme était là pour disputer la victoire », a déclaré Leclerc.

« À propos de l’accident du premier tour, honnêtement, je sais que parfois les petites erreurs peuvent avoir de grandes conséquences. Je pense que cette fois ce n’est pas vraiment une petite erreur, je veux dire que je ne pouvais pas voir Lance dans mes rétroviseurs et il était cinq ou six positions derrière, donc c’était très irréaliste pour lui de tenter quoi que ce soit là-bas. »

« Mais c’est la vie, ça arrive, et c’est très frustrant. Beaucoup de malchance pour ma part dans cette première partie de la saison, mais c’est comme ça et nous allons nous concentrer pour avoir une meilleure deuxième partie de la saison. »

Son coéquipier chez Ferrari, Carlos Sainz, a franchi la ligne d’arrivée en quatrième position mais a ensuite été classé troisième après la disqualification de Sebastian Vettel (Aston Martin).

Avec la troisième place de Sainz et le fait que McLaren n’ait enregistré aucun point à Budapest, Ferrari a pris la troisième place du championnat des constructeurs, à égalité avec McLaren avec 163 points, sous réserve que la disqualification de Vettel soit confirmée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *