Alpine apporte un nouveau pack d’amélioration pour Bakou

L’équipe s’est concentrée sur l’analyse de ce qui n’a pas fonctionné à Monaco afin d’éviter de répéter les problèmes lors des prochaines courses de F1

L’équipe de Formule 1 Alpine dont font partie Fernando Alonso et Esteban Ocon recevra un ensemble d’améliorations pour le prochain Grand Prix d’Azerbaïdjan. Ce pack fait partie du programme continu de mises à jour conçu par le constructeur français qui leur fera disposer, surtout dans la première partie de l’année, de nouvelles pièces dans presque toutes les courses.

Cependant, l’équipe ne se concentrera pas sur ces nouvelles pièces car c’est un autre point qui la tient en alerte en ce moment : comprendre pourquoi elle était si lente à Monaco alors que les données lui faisaient penser qu’elle allait être très compétitive. C’est ainsi que Marcin Budkowski l’analyse.

« Monaco a arrêté notre progression. C’était une mauvaise performance et il n’y a aucun moyen de cacher cela en tant qu’équipe. Nous avons réussi à marquer des points, mais nous ne sommes pas satisfaits de la performance par rapport à nos rivaux. Certains de nos concurrents directs ont été plus compétitifs et ont été largement récompensés pour cela. Nous allons poursuivre notre apprentissage. Le prochain est Bakou, avec les mêmes pneus que Monaco. Nous nous retrouverons à Enstone et à Viry pour apprendre et aller de l’avant », a-t-il déclaré.

« Nous n’avons pas pu gérer la performance de notre pack avec les pneus. À Monaco, tout doit être parfait pour mettre le pilote en confiance et obtenir le temps au tour. Il est vrai que nous avons trouvé un certain rythme de qualification avec Esteban, mais cela est arrivé trop tard pour en tirer le meilleur parti. Une grande partie du succès réside dans la préparation et nous n’avons pas réussi ce week-end », a-t-il expliqué.

En ce qui concerne la prochaine manche, avec des réglages très différents mais aussi des similitudes, Alpine ne veut pas faire de faux pas : « Bakou est un circuit routier avec un niveau de charge nettement inférieur à celui de Monaco en raison de ses longues lignes droites et de ses sections à grande vitesse. Nous avons un petit package d’améliorations à apporter selon notre plan de développement, et la semaine a été bien remplie à l’usine pour que tout soit prêt. Nous avons effectué des simulations rigoureuses pour nous assurer que nous allons à Bakou avec la meilleure compréhension possible des problèmes rencontrés à Monaco et pour nous assurer que cela ne se reproduira pas. »

L’objectif, être là avant tout : « Nous avons eu des courses pleines d’incidents à Bakou, il est donc important de pouvoir tirer le meilleur de n’importe quel événement de course et d’en tirer profit. L’objectif est d’être le plus près possible de la tête pour profiter d’éventuels accidents », conclut Budkowski.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *